18/07/2016

Australie : l'hiver au bord de mer

1 comment

Augusta - Norseman ; 02/07/2016 - 17/07/2016

Je quitte Sara, Bruce et le village d'Augusta me dirigeant vers Norseman, la porte d'entrée de Nullarbor. Le soleil me réchauffe le corps et l'esprit. Que c'est bon ! Les 15 derniers jours il était plutôt timide. Je roule toute la journée avec un ciel bleu azur et un grand sourire. La route est vallonnée et bordée de grands arbres. Le soir, après avoir installé ma tente et pris une douche sommaire, je rassemble du petit bois afin d'utiliser mon réchaud. 300ml d'eau frémissent après 10 minutes. Je cuis une carotte et de l'ail avant de verser un grand verre de semoule. Un régal ! Manger chaud au milieu de cette forêt froide et humide me revigore. Je me couche avec l'odeur de fumée qui a imprégné mes vêtements.
Le troisième soir je suis hébergé chez Simon et Lucina à Manjimup, mais je ne les verrai pas. Ils sont en voyage en France. Paul un ami proche prend soin de leur maison durant cette période et c'est avec un grand sourire qu'il m'accueille. Le frigo est plein, j'ai la maison pour moi tout seul. Leur petite demeure au milieu des pommiers à perte de vue est magnifique. Ils produisent 2 millions de pommes par an.
Après une nuit au coin de la cheminée, je repars dans le froid. Les grands arbres que j'apprécie tant cachent le timide soleil. La température est de 5°C à midi. Autant vous dire que la pause déjeuner est vite expédiée. Les journées comme celle là, je roule en me languissant de retrouver mon duvet, bien au chaud dans ma tente.

En arrivant à Denmark je suis époustouflé par le bord de mer. Une côte sauvage agrémentée de plages somptueuses et baignée d'une eau de couleur turquoise. Difficile de se baigner, l'eau est à 17°C et la température extérieure ne dépasse pas les 15°C. Je passe une journée entière à arpenter les chemins sinueux de la côte. Je passe même une nuit dans une aire de camping gratuite à 20 mètres de la mer. Le bruit des vagues me bercent toute la nuit. Dommage qu'il pleuve ☹
Sur la route d'Albany je rencontre Nick, un australien, moitié randonneur, moitié cycliste. Après avoir passé 30 jours sur les chemins du Bibbulmun, un sentier de marche sur la côte ouest australienne , il se balade en vélo afin de rejoindre un autre sentier. Plutôt que d'acheter un ticket de bus, il a acheté un vélo d'occasion à 15$.  Il s'est surnommé Princess Warrior, en hommage à la couleur rose de son vélo. On passe 2h à discuter et rigoler, un sacré numéro ce Nick !
A Albany la dernière ville avant Nullarbor, je suis hébergé chez Chris et Justin. Le grand luxe, j'ai un étage à moi tout seul, chambre, salle de bain, toilettes, salon avec TV. Chris et Justin sont simplement sensationnels. Entre les repas délicieux et les apéros (bières, gin, ...), je suis aux anges. J'aurai même le désagréable privilège de voir la défaite de la France contre le Portugal en finale du championnat d'Europe de football à trois heures du matin. J'ai également fait mon "petit touriste" et je suis allé visiter quelques beaux endroits au bord de mer : "The Gap" de grandes falaises abruptes et le "Natural Bridge" un pont de pierre surplombant la mer. Je ne me suis pas trop éternisé devant ces merveilles, il pleuvait  ☹




La route jusqu'à Esperance n'a pas été exceptionnelle. Chaque jour a été un combat contre la pluie, le vent et le froid. Heureusement la générosité australienne est infinie. Assis sur un banc au milieu de l'esplanade d'Esperance, je déguste un délicieux sandwich à la confiture et au beurre, lorsque Marc, un cycliste m'interpelle et discute quelques minutes avec moi. Puis il s'en va rejoindre son lieu de travail, avant revenir et m'offrir une nuit dans son humble demeure. Je le connais depuis même pas 5 minutes et il m'invite chez lui. Grandiose. Avant d'attaquer l'apéro et le diner, je pars visiter les plages réputées les plus belles d'Australie. J'en prends plein les yeux avant de revenir chez Marc pour une soirée mémorable. Bières, diner, glaces, chocolats, bonbons, ... On regarde le DVD "the Trail of Genghis Khan". L'histoire d'un australien, Tim Cope,  parti de Mongolie jusqu'en Hongrie à cheval sur la route des grands nomades de jadis. Simplement magnifique. Ensuite c'est le Tour de France en direct. Les Australiens sont plutôt fans de l'épreuve.
Un petit déjeuner copieux (pain, oeufs, saucisses, haricots et café) et me voilà parti vers Norseman avec les paniers remplis de nourriture pour 12 jours. Espérance est le dernier "village" où la nourriture est abordable avant de traverser Nullarbor. Mes paniers sont remplis d'avoine, de raisins secs et de semoule. 17 AUD (dollars australiens) pour 12 jours. Je n'ai pas explosé le budget ☺

10 juillet 2016: ça fait un an jour pour jour que je suis parti avec mon sac à dos. Quatre mille kilomètres en autostop, deux cents de randonnée à pied, huit mille en train et bus, puis environ dix-huit mille kilomètres en vélo, au total j'ai parcouru environ trente mille kilomètres soit les trois-quart de la circonférence de la terre.
Au quotidien je n'ai pas l'impression de faire un parcours hors du commun, mais avec le recul je me rends compte que je dois relever chaque jour, chaque semaine, de nouveaux défis pour m'adapter à l'environnement des pays que je traverse. Et c'est ça l'aventure!
  
En Australie la lutte contre les éléments est quotidienne, chaque jour est un nouveau challenge. Sur la route de Norseman, le vent de face est si fort qu'il me faut plus de 7h pour faire 90km. La pluie se joint au vent le deuxième jour. Après une journée de bataille, je m'effondre dans mon duvet à 17h et me réveille le lendemain à 7h du matin. Je n'ai même pas la force de lire, mon corps a besoin de repos. Heureusement le bush australien est très reposant la nuit, même à quelques dizaines de mètres de la route. Le trafic est quasi nul.

18L d'eau, 10 jours de nourriture, me voilà prêt à traverser Nullarbor, environ 1200km d'ouest en est de calcaire sans aucun arbre ni eau. C'est  le dernier désert de mon périple australien.

Statistiques

Distance :  1236 km
Nb jours : 16
Nb jours de vélo : 13
Nb jours de repos : 3
Etape la plus longue : 130 km
Etape la plus courte :  34 km

Total depuis le début

Distance : 19014 km
Nb jours : 292
Nb jours de vélo : 177
Nb jours de repos : 115
Etape la plus longue : 208 km ( 10h de selle, Chine)
Etape la plus courte : 26 km
Plus haut col : 3045 m (Yunnan, Chine)
Crevaison : 6
Rayon cassé roue arrière: 9 ( ancien vélo décathlon à 100€)
temp. max/min : 49°C ( Australie) / -5°C ( Mongolie)




La Suite...

01/07/2016

Australie : Pluie, vent et froid et décor inattendu

5 comments

Geraldton - Augusta ; 09/06/2016 - 01/07/2016

Je pars au petit matin de Geraldton, direction Augusta, plein sud. 5°C au thermomètre, heureusement le soleil brille. Le vent glacial qui vient de face me gèle les mains. Il n'est pas très fort aujourd'hui. Quand je vois les Eucalyptus penchés à 90°, je me sais chanceux. Le vent peut souffler très, très fort et se plier est le seul moyen pour les arbres de survivre.
Je suis la route côtière, le paysage est magique: plages, dunes de sable et petits arbustes. La route est vallonnée pour mon plus grand plaisir. Quelques montées ça ne fait de mal. Je passe mes nuits dans les aires de repos. Il y a souvent des tables et des toilettes. Ça suffit à mon bonheur. Manger assis sur un banc plutôt que par terre me remplit de joie. Il en faut peu pour être heureux ☺
Je rencontre partout les "great travellers", ces australiens qui parcourent leur pays au volant de leurs
 caravanes. Toujours souriants et accueillants, ils partagent souvent leurs bières et leur diner. Ça casse la solitude, remplit mon esprit et mon estomac.

En arrivant sur Perth, une ville d'un million d'habitant, le trafic s'intensifie. Je quitte la route côtière et je rentre dans les terres direction Northam. Fini les plages, je retrouve les collines avec moutons, vaches et chevaux. Un soir dans le bush, à la tombée de la nuit, j'entends du bruit "boom, boom, ... ", je sors de ma tente pour voir et j'aperçois des dizaines de kangourous sautant par dessus les barbelés. Certains s'arrêtent, me regardent et continuent leur chemin par petits sauts. Je n'aurais jamais cru qu'ils pouvaient se déplacer en troupeau dans un tel vacarme.

En s'éloignant de la côte, les routes sont calmes. Tous les villages traversés possèdent des toilettes publiques ou des fontaines. Je peux remplir mes bouteilles, plus besoin de me charger avec 10L d'eau. Il y a des villages tous les 50 km maximum. Je peux me ravitailler facilement en nourriture. Mon régime en ce temps hivernal se compose de pain de mie, beurre, confiture et beurre de cacahuète. Hyper calorique mais mon tour de taille n'a pas pris un centimètre.
Le temps n'est pas des plus clément: pluie, vent et froid tous les jours. Ma veste imperméable ne résiste pas à plusieurs heures de pluie. Pour rester au sec j'utilise le K-way en plastique acheté à 1$ en Indonésie. Je fais comme les sherpas qui accompagnent les alpinistes en Himalaya. Les vestes à 200$ en Goretex des riches européens ne résistent pas longtemps aux pluie diluviennes. Par contre le sac poubelle sur les épaules des sherpas reste imperméable.
10°C le matin et 15°C l'après midi, la douche froide avec une bouteille d'eau n'est pas très agréable. Mais après une journée de vélo, elle s'impose. Quand on voyage, les jours de froid on boit et on se lave à l'eau froide et les jours de chaleur on boit et on se lave à l'eau chaude ☹
De temps en temps, je trouve via le réseau Warmshower ou Couchsurfing une âme généreuse pour m'héberger. Une douche chaude et un dîner me font le plus grand bien. C'est aussi l'occasion de laver mes affaires, échanger nos histoires et partager le quotidien. Les australiens travaillant dans les mines sont moroses. Avec le prix du fer et du nickel, ... qui baisse, beaucoup d'employés sont remerciés. L'âge d'or semble être terminé.

J'ai expérimenté ma première crevaison au petit matin à 5°C. Les mains gelées, le caoutchouc raide, une très mauvaise demi-heure. Je m'en serais bien passé. Deux crevaisons en 8500km, ce n'est pas beaucoup mais toujours trop et au mauvais moment: en pleine chaleur dans le désert sans ombre pour se protéger ou dans le froid du sud ouest australien ☹



Au sud de Perth, la végétation devient plus dense. Le paysage est rempli de forêt avec des arbres de plus de 25 mètres. Le soir ma tente semble minuscule au milieu de ces géants. Leurs troncs noircis par les incendies me rappellent que dans le sud-ouest australien les étés doivent être très chaud. Autour des villages, il y a des vergers : pommes, poires, oranges, ... Et des vignes.
Après plusieurs semaines dans le nord désertique et chaud, je n'aurais jamais imaginé que l'Australie puissent être froide et pluvieuse ! D'après les australiens que j'ai rencontré, le début de l'hiver est rarement aussi pluvieux. Sans doute les effets d'"El Nino".
Je suis à Augusta, au chaud hébergé chez Sara et Bruce. Sara est nurse et Bruce travaille au phare du cap Leeuwin, le point le plus au sud ouest de l'Australie où l'océan Indien rencontre l'océan Austral. Il fait partie des trois grands caps que franchissent les marins partis pour un tour du monde avec le cap de Bonne-Espérance et le cap Horn. Je me repose avant d'affronter de nouveau le froid .
Demain direction Espérance et Norseman. Ma route change, direction plein est.

Nouveau matériel

Mon équipement est usé après presque un an. Surtout celui qui n'était pas neuf au départ le 10 juillet 2015. J'ai changé ma tente ( hilleberg akto ), ma batterie de recharge pour mon téléphone. Remplacé mon sac à dos par un sac fourre-tout étanche (ortlieb PS490 59L ). J'ai acheté un panneau solaire ( RAVPower 15W foldable), une liseuse (tea touch lux 3), une popote en titane ( toak titanium 750ml pot), un réchaud à bois ( vargo hexagone titane), un mini rétroviseur ( zefal spy mirror ) et un feu arrière ( cateye rapid mini tail light). Ca m'a coûté une blinde ☹

Une petite perle du bac 2016 pour finir :
Pour perdre du poids, Alice ferait mieux d’aller faire un footing plutôt que de faire des mathématiques avec moi dans une salle d’examen.
Alors éteignez votre ordinateur et allez respirer un peu d'air frais !

Statistiques

Distance :  1213 km
Nb jours : 23
Nb jours de vélo : 17
Nb jours de repos : 6
Etape la plus longue : 138 km
Etape la plus courte :  26 km
crevaison : 1 roue arrière

Total depuis le début

Distance : 17778 km
Nb jours : 276
Nb jours de vélo : 164
Nb jours de repos : 112
Etape la plus longue : 208 km ( 10h de selle, Chine)
Etape la plus courte : 26 km
Plus haut col : 3045 m (Yunnan, Chine)
Crevaison : 6
Rayon cassé roue arrière: 9 ( ancien vélo décathlon à 100€)
temp. max/min : 49°C ( Australie) / -5°C ( Mongolie)




La Suite...
.