19/09/2015

Mongolie : Sur la route d'Ulan-Bator

Leave a Comment

30/08/2015

En descendant du bus à la frontière mongole, près de Kyakhta nous sommes harcelés par plusieurs chauffeurs de taxis. Ils essaient de prendre nos sacs pour les mettre dans le coffre de leur voiture.
On observe, on discute 5 minutes et on choisit une femme avec une voiture qui semble pouvoir faire quelques centaines de kilomètres sans tomber en panne.

1400 roubles, 20€ par personne, pour rejoindre la capitale. Nous voilà embarqué par une femme au lunette Gucci, dans une voiture japonaise bling-bling avec volant à droite alors que les véhucules roulent à droite comme en France.

A la frontière, il y a plusieurs voitures devant nous. Les douaniers russes vérifient chaque véhicule, inspection du moteur, du coffre et de l'habitacle. Ensuite ils vérifient nos sacs rapidement. Le douanier qui ne parle pas anglais nous dit avec son accent russe  : sunbox, sunbox. On ne comprend pas bien. Sunbox pour quoi faire ?
5 min après, une femme parlant anglais arrive. Elle nous demande si on a des armes, une medecine box, ... On réponds non alors que Jérome à une pharmacie pour soigner 200 personnes. Elle nous croit et ne vérifie pas.
En fait le douanier russe voulait dire medicine box et pas sunbox mais avec son accent on avait mal compris.

1 heure plus tard, la frontière russe est passée et nous roulons en direction de la frontière mongole.
Même rituel, vérification des sacs, ... 100 roubles et un tampon plus tard on est en Mongolie.

Le passage de la frontière, aura été long et fastidieux, 2 heures pour passer les postes russe et mongol. En ce moment les Français sont exemptés de visa pour un séjour de moins de 30 jours. Ça nous aura permis de ne pas passer par la case ambassade de Mongolie en Russie avant de se présenter à la frontière.

Juste après la frontière je change mes derniers roubles contre des devises mongoles au marché noir. 1 rouble pour 30 tugrik, 1€ pour 2200 tugrik.
La route jusqu'à Ulan-Bator est goudronnée mais aussi mauvaise qu'en Russie : bosses, trous, ...
On mettra 5 heures pour faire les 300 km jusqu'à la capitale. Chaque voiture qui nous double klaxonne. Il n'y a pas beaucoup de trafic mais doubler un camion avec un volant à droite n'est pas chose facile.
La solution qu'utilise tous les mongols est simple : je vois rien et je m'en fous, je me décale sur l'autre voie et advienne que pourra !
On passe plusieurs fois à quelques centimètres de la catastrophe.

Sur la route de ce merveilleux voyage, on s’arrêtemanger dans un guanz. Un fast food à la mongole. Heureusement il y a des photos.
Aucun burger, juste des plats mongols à base de viandes, riz, nouilles, légumes, raviolis, ...
Pour 5000T, 2.5€, on mange vraiment bien, les parts sont généreuses et mes nouilles avec de la viandes et des légumes étaient plutôt bonnes.

Arrivé à Ulan-Bator, on demande à notre chauffeur de nous laisser au centre ville afin de trouver du wifi et une auberge de jeunesse. Elle nous laisse à la gare de bus "Dragon Center". On croit être au centre ville mais pas du tout. On doit crapahuter 5km à pied pour rejoindre le centre ville.

Sur la route pour rejoindre le centre ville il y beaucoup de voitures, ça roule n'importe comment, c'est l'anarchie. On comprend maintenant pourquoi elle a fait mine de pas comprendre notre requête et nous a laissé à 5 km du centre ville.

Le trajet de Ulan-Ude  - Ulan-Bator nous aura couté : 2000 rb, 30€
Bus Ulan-Ude  - Kyakhta : 500 rb
Taxi Kyakhta - Ulan-Bato : 1400 rb
Taxe frontière mongole : 100 rb

A la recherche d'une auberge pour la nuit, un gérant d’hôtel nous interpelle en anglais:
- "cheap night, come guys".
On discute avec lui, il nous propose 60000T, 30€, la nuit. Il est 21h. On est fatigué de chercher. On accepte.

0 commentaires :

Enregistrer un commentaire

.