04/09/2015

Russie : Saint Peterbourg - Moscou

1 comment

Saint petersburg

11/08/2015 - 14/08/2015
Voila 3  jours qu'on vagabonde près de la frontière entre la Finlande et la Russie en attendant le jour d'entrée de notre visa russe.
Le 11/08/2015, 18h on rentre dans la station service de Vaalimaa (Finlande) afin d'attendre le bus.

1h20, il arrive, on a pas dormi. A son arrivée, on demande au chauffeur s'il parle anglais, il répond non d'un signe de la tête. On est tout de suite dans l'ambiance russe. On lui demande si on peut acheter un ticket pour Saint Petersbourg, il nous regarde, réfléchit, et prend son téléphone.
On ne comprend pas bien, est-ce un oui, un non? Est-ce qu'il téléphone pour nous?
Ou bien est-ce personnel?
Le russe n'est pas très coopératif à la première rencontre.

Finalement il nous passe le téléphone et nous achetons le billet avec une opératrice qui parle un peu anglais.
Le bus c'est la classe, écran multimédia à chaque siège, café, thé gratuit.
On passe la frontière facile, on descend au poste frontière finlandais et russe. Un tampon russe et nous voilà en Russie.

Arrivée à 5h du matin à Saint Petersbourg. On se balade dans la ville au petit matin, c'est calme et joli, quel bonheur !

A 18h, le groupe est au complet. on récupère notre troisème pote, Sebastien dit "rascasse".
Pour rentrer dans le hall des arrivées à l’aéroport tout le monde doit passer sous le portique de détection, comme pour un embarquement aérien. Ce sera comme ça dans toutes les gares de train et de métro. On doit automatiquement se faire irradier aux rayons X !

Trois jours à Saint Petersbourg. On visite, c'est plutôt joli, mais ça reste une grande ville : bruyant, pollué, trop de monde ! On est allé au  musée de l'Ermitage, 4 heures plus tard, on est ressorti fatigué et un peu déçu pour ma part. Je ne voulais pas y aller, j'ai fait l'effort mais ça ne m'a pas plu. Toutes ces œuvres pillées derrière une vitre c'est décevant. Elles seraient beaucoup plus belles dans leurs lieux d'origine.

Le plus beau spectable à St Petersbourg, ce sont les filles. Les plus belles filles de Russie ce n'est pas une légende.
Elles ont une façon particulière de regarder les hommes, elles vous dévisagent sans baisser le regard, comme un videur de boite. Un peu déroutant au début, mais en fait tous les russes font comme ça, homme comme femme.

L'auberge dans laquelle on a passé nos 3 nuits possédait une belle cuisine, du coup on s'est fait de belles bouffes (raviolis, salades, fajitas, ...) arrosées de bières et de vodka pour mes compatriotes.
Les russes présents à l'auberge cuisinent très gras. Ils font fondre des morceaux de lards et ensuite font frire des patates dedans !

Moscou

15/08/2015 - 22/08/2015
Pour aller à Moscou, on prend le train en 3eme classe. C'était un train couchette et on avait des places en haut. longueur 160cm et hauteur 80cm,  très petit pour notre gabarit. Position fœtus requise.
Dans chaque wagon il y a 2 hôtesses, de l'eau chaude et du 220V. C'est plutôt propre. Les toilettes sont en métal. Sur chaque couchette des draps et une serviette propre.

Le trajet a duré 10h pour 700km, certains arrêts dure 55 minutes. On a dormi, ce fut rapide. Avant l'arrivée, les hôtesses sont venues chercher nos draps. Cool ! car il n'y a rien qui annonce les stations !

A l'arrivée à Moscou on galére pour sortir du quai et trouver le hall de gare. Tout est écrit en russe et la gare n'est pas au bout du quai.
Finalement banco et on retrouve notre pote moscovite Nian.

On a passé une bonne semaine à Moscou. Il faut dire que son appartement est vraiment sympa.
On a fait nos bons petits touristes. Visite de la Place Rouge, du Kremlin, des parcs. L'avantage
d'être avec quelqu'un qui connait la ville c'est qu'on a pu découvrir des coins sympas: un magnifique parc rempli de pommiers sauvages, le marché local avec ses poupées russes, un festival de jazz, un fastfood russe à base de patates, un resto géorgien succulent, ...

Le temps n'a pas été clément, certains jours il a  fait 14°C. Ça nous change pas trop de la Finlande.
L'hiver certains parcs sont transformés en patinoires géantes. Il y a même des pistes de saut à ski en plein Moscou ! C'est dire si l'hiver est rigoureux.

Les stations de métro sont vraiment magnifiques, ça change de Paris ou Marseille. Par contre ça pue comme à Paris. La plupart des rames sont vraiment vieilles et ça secoue pas mal.
Les gens sont vraiment polis, quand une personne âgée rentre il y a au moins une personne qui se lève pour lui laisser sa place. Par contre sur la route c'est différent. Une fois en voiture ils se transforment en pilote de rallye. Ils roulent très, très vite, même en ville, ne s'arrêtent pas au passage clouté. C'est vraiment dangereux, surtout au vu de l'état catastrophique de certaines voitures.

A la différence de Saint Petersbourg la plupart des enseignes, menus, noms de rue, ... ne sont écrites qu'en cyrillique. Obligé d'apprendre la prononciation des lettres. Mais même en sachant les dire correctement on ne comprend toujours pas leur signification.

Comment est le russe ?

buveurs de vodka ?
pas trop, je n'ai pas vu de mecs bourrés avec une bouteille de vodka à chaque coin de rue. Les mecs les plus bourrés que j'ai vu c'est Seb et Jérome la veille de notre départ.

Antipathique ? au premier contact oui, une vrai gueule d'enterrement, on a l'impression de le faire chier mais ensuite si on est souriant il se déride un peu. Un soir à St Petersbourg, on fait les courses dans une petite supérette. En voyant la bouteille de vodka, la caissière commence à nous parler en russe. On comprend qu'il faut acheter de la nourriture avec la vodka. En voyant nos gueules désabusées, elle se lève et va nous chercher un morceau de lard. On se regarde un peu médusé mais on l'achète, on verra bien. En fait c'est du lard avec du sel et du poivre. C'est pas super bon mais c'est pas à gerber. Jérôme le plus réticent, à priori, est celui qui a le plus apprécié .

Il ne parle pas anglais ? vrai, même pas une syllabe. De plus il ne fait pas un effort. Sorti de quelques endroits touristiques tout est en cyrillique et personne ne prononce un mot d'anglais. On pourrait croire qu'ils sont anti-américains, mais c'est juste pour la langue alors. Ils ont Mac Do, des burger kings, des snickers/mars/twix dans toutes les villes comme en France, la malbouffe est partout !
Ils portent des t-shirt Nike, des chaussures de basket et écoutent les mêmes musiques anglophones que nous. La mondialisation l'a emporté sur le communisme !

Avec un change à 70 roubles pour 1€, c'est un pays bon marché. Pour juger, voici quelques denrées universelles : kebab 120 roubles 1,50€, bouteille de soda 50cl 50 roubles 0,80€, café 100 roubles 1,40€, bière 50cl 60 roubles 0,85€.

Pour réserver nos billets Moscou-Irkoutsk, on est passé par le site tutu.ru, c'est trente pourcent moins cher que les autres sites. Le billet nous a couté 7500 roubles (100€) pour 5000 km.

1 commentaire :

  1. Salut les loulous c tatie de GG
    tout va toujours bien pour vous, ici aussi, j'ai pu voir les vidéos de GG, du théâtre devant la joconde, tu ne change pas, un pitre.Cyril doit bien rigoler.
    Continuez comme ça, bisous bisous.

    RépondreSupprimer

.